Toutes les photos…

« Dans des contextes particuliers, les hommes, dans leur grande majorité, sont capables du pire. »
Se laisser porter ou remonter à contre-courant? Bizangos nous entraîne dans son étrange traversée nocturne, conte fantastique qui interroge sur la place de l’homme au sein du groupe et sa capacité à devenir monstrueux.
Opéra de ruines, opéra des champs, ce théâtre musical prolonge la recherche de Rara Woulib autour des musiques de transe, des chants sacrés et des rituels syncrétiques. « une tragédie contemporaine résonnant puissamment dans la cité. »

C’est une réflexion sur la foule, sa puissance, son mouvement. Que sommes-nous à l’intérieur? Des éléments qui contribuent à son énergie, qui composent sa puissance. Des individus passifs, qui se laissent porter par son flux, contribuant à l’acte qu’elle commet et perdant tout contrôle. Cette expérience questionne notre positionnement individuel au milieu du groupe, de la foule ou de la société.
 

Bizangos : de l’aube au crépuscule de l’humanité
Jouée à la lumière des flammes et de lampes de chevet, la déambulation – qui fait appel au chant, au théâtre et au clown – plonge le spectateur dans un monde féerique, allégorie de l’état de nature bienheureux, rattrapé par la guerre. Une réflexion esthétique de 2 h, sur la place de chacun lorsque la “civilisation”, son chaos, son rythme endiablé et sa cruauté viennent bouleverser l’ordre naturel et le chant placide et cyclique des premiers âges de l’humanité.
Ballade féérique avec le peuple des ombres
A la rencontre d’un peuple des ombres qui chante et danse les larmes du monde. Une plongée
dans la nuit et en soi où l’on se fait librement emprisonner.

Le Journal de Saône et Loire / Chalon dans la Rue – juillet 2016
Une nuit à la fois sombre et poétique pour la compagnie Rara Woulib qui à travers son spectacle Bizangos a livré sa vision d’un monde en ruine et pourtant plein de beauté. Au croisement des cultures, de la mythologie grecque aux rituels vaudous, “Bizangos” est un ovni à la fois beau et terrifiant. Un spectacle dont on ne sort pas forcément indemne.
France Télévision – juillet 2016

 

DABizangos-vignetteDossier artistique Projet chorales PRESSE-bizangos-2014.inddDossier de presse

 

PARTENAIRES ET SOUTIENS
COPRODUCTIONS
Lieux Publics, centre national de création en espaces publics – Marseille (13) | In-Situ, dans le cadre du Projet Méta, avec le soutien de la Commission Européenne (DGEAC – programme Culture) | La Strada – Graz (Autriche) | Oerol (Pays-Bas) | L’ Abattoir – Châlon-sur-Saône | Pôle Arts de la Scène – Friche de La Belle de Mai (Marseille)
ACCUEIL EN RESIDENCE
Lieux Publics, centre national de création en espaces publics – Marseille (13) | La Strada – Graz (Autriche) | Oerol festival – Île de Terschelling (Pays-Bas) | Ferme de La Colle – Gréoux-les-Bains (04) | Gîte de La Colombe – Aurel (07)
AUTRES SOUTIENS
Aide à la création du Ministère de la Culture – DGCA et DRAC | Ecrire pour la rue – DGCA & SACD | Aide à la création de la région PACA | Conseil départemental des Bouches-du-Rhône – Aide à la création théâtre et musique | Aide à la résidence de la ville de Marseille